Éjaculation rétrograde

Aperçu

L'éjaculation rétrograde se produit lorsque le sperme entre dans la vessie au lieu de sortir du pénis pendant l'éjaculation. L'éjaculation rétrograde n'est pas dangereuse, mais elle peut nuire à la fertilité puisqu'elle affecte l'acheminement des spermatozoïdes vers l'utérus pendant les rapports sexuels. Cette condition est relativement peu courante et ne représente que 0,3 à 2 % des problèmes de fertilité masculine.

Lors d'une éjaculation normale, les muscles internes, appelés sphincters, ferment l'ouverture de la vessie pour empêcher le sperme d'entrer lorsqu'il passe par l'urètre. En cas d'éjaculation rétrograde, l'ouverture de la vessie ne se ferme pas correctement et une partie ou la totalité du sperme peut entrer dans la vessie au lieu d'être éjecté par le bout du pénis. En conséquence, le sperme se mélange à l'urine dans la vessie et quitte ensuite le corps pendant la miction normale sans endommager la vessie.

L'éjaculation rétrograde n'interfère pas avec la capacité d'un homme à avoir une érection ou un orgasme. Les hommes apprennent souvent qu'ils ont une éjaculation rétrograde lorsque des problèmes de fertilité surviennent. Un signe courant indiquant une éjaculation rétrograde est que l'urine d'un homme semble trouble après l'orgasme sexuel.

Symptômes

L'éjaculation rétrograde peut se produire partiellement ou complètement. Les hommes ayant une éjaculation rétrograde incomplète peuvent remarquer une diminution du sperme qui sort pendant l'éjaculation. L'éjaculation rétrograde complète peut également être appelée orgasme sec ou éjaculation sèche, car il y a orgasme sans écoulement de sperme. Cependant, l'orgasme sec n'est pas exclusif à l'éjaculation rétrograde, puisque l'orgasme sec peut également être causé par d'autres problèmes. Par exemple, l'orgasme sec peut être causé par l'ablation de la prostate, ou par un manque de production de sperme. Par conséquent, l'éjaculation sèche seule n'est pas une indication claire d'éjaculation rétrograde.

Causes

L'éjaculation rétrograde se produit lorsque le sperme entre dans la vessie au lieu de sortir du pénis pendant l'éjaculation. Les causes de l'éjaculation rétrograde peuvent être les suivantes :

  • Dommages aux muscles de la vessie ou aux nerfs qui contrôlent ces muscles, causés par une chirurgie de la prostate, certains types de chirurgie de la vessie, une chirurgie des disques et des vertèbres du bas du dos, entre autres
  • Lésions nerveuses causées par des maladies médicales, telles que le diabète et la sclérose en plaques
  • Certains médicaments, tels que les alpha-bloquants utilisés pour traiter l’hyperplasie bénigne de la prostate (HBP).
  • Radiothérapie de la région pelvienne
  • Effet secondaire de certains médicaments, y compris certains médicaments psychiatriques et les médicaments utilisés pour traiter l'hypertension et l’hyperplasie de la prostate

Diagnostic

Dans la plupart des cas, le diagnostic sera établi par un médecin de famille ou un urologue, un médecin spécialisé dans les troubles de la reproduction masculine et les problèmes des voies urinaires. Le médecin vous posera des questions sur vos antécédents médicaux, vos interventions chirurgicales antérieures, vos antécédents sexuels et vos médicaments actuels. Ces questions seront suivies d'un examen physique approfondi. Le diagnostic peut généralement être confirmé si des spermatozoïdes sont trouvés dans un échantillon d'urine obtenu après l'éjaculation.

Traitements

Comme l'éjaculation rétrograde n'est pas nocive, elle ne nécessite généralement pas de traitement, sauf si elle interfère avec la fertilité. Dans ce cas, le traitement dépend de la cause sous-jacente.

Si votre médecin découvre qu'un médicament prescrit en est la cause, le passage à un médicament comparable ou l'arrêt du médicament rétablit souvent une éjaculation normale. Les médicaments courants qui peuvent provoquer une éjaculation rétrograde sont la tamsulosine, la térazosine, le finastéride et le dutastéride, entre autres.

Malheureusement, si l'éjaculation rétrograde est causée par la chirurgie ou le diabète, elle n'est souvent pas corrigeable. Cependant, il a été démontré que certains médicaments améliorent le tonus musculaire du col de la vessie et réduisent donc la perte de sperme dans la vessie pendant l'éjaculation.  Ces médicaments comprennent le sulfate d'épinéphrine et les médicaments de type épinéphrine (tels que la pseudoéphédrine, l'imipramine, la midodrine, la désipramine et le maléate de bromphéniramine).

Par ailleurs, les hommes sont parfois encouragés à éjaculer lorsque leur vessie est pleine, car le fait d'avoir une vessie pleine peut augmenter la fermeture du col de la vessie.

Si les mesures ci-dessus ne sont pas envisageables ou ne réussissent pas et que la fertilité reste une préoccupation, il est également possible pour un urologue de prélever des spermatozoïdes dans l'urine d'un homme après un orgasme et de les utiliser pour l'insémination artificielle ou la fécondation in vitro.

Il est également possible pour les hommes, avant de recevoir des traitements ou des opérations qui comportent un risque d'éjaculation rétrograde, de faire congeler (cryoconserver) leur sperme pour l'insémination à une date ultérieure.